Chestnut Hill

« Etre le meilleur ne suffit pas. »


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une arrivée comme un cheveu sur la soupe.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amy Van Camp

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 16/06/2009


Feuille de personnage
What else ?
:
Argent: 2o ooo $
Points:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Une arrivée comme un cheveu sur la soupe.   Mer 17 Juin - 12:08

Ding dong !
La cloche sonnait 10h comme Amy Van Camp, futur palefrenière à Chestnut Hill, sortait de la ville pour arriver à destination. Elle passait par le terrain de la forêt, le terrain utilisé pour les balades. Amy portait un sac à dos, avec un licol & une longe, si jamais elle devait sortir un cheval, elle avait tout prévu, car elle détestait empruntait aux autres. Dans son sac, il avait aussi deux trois brosses. Avec un peu de fringues, short & maillot de corps compris. Avec sur son porte bagages entouré de métal, une caisse de voyage avec dedans, une yorkshire, Divine. Divine était sa chienne depuis un peu plus de 1 an. Elle allait partout ou Amy allait. Elle entama un chemin avec plusieurs trous, en terre. Elle était en vélo, un vieux vélo. Des crampes se firent sentirent sur son dos, le sac pesait assez lourd pour une fille de son âge. Quand tout à coup, elle vit passer en trompe un shetland, sans licol. Il était très petit, pas plus grand d’un mètre. D’un couleur bai, de petits yeux marrons. Dans geste court, elle descendit du vélo, ouvrit la caisse de voyage, et laissa gambader Divine à la recherche du shetland inconnu. Quand à elle, elle se dépêcha de sortir et d’accrocher sa longe et son licol. Divine revint en courant, Amy suivit. Elle arriva à lui mettre le licol après 15 min.
Bizarre, pensa Amy. Comment se fait –il qu’un shetland aire dans la forêt. Il est peut être au club … Seulement, il est revenu par la direction opposée du club.
Amy décida de remettre Divine dans la caisse de voyage, et de continuer sa route à vélo avec le shetland dans les mains. Cela pris deux fois plus de temps, pour arriver à Chestnut Hill.
Beaucoup de choses défilèrent dans sa tête. Eddy, Chestnut Hill, le shetland. Soudain, le vélo se pencha et elle tomba. La caisse de voyage s’ouvrit, Divine sortit. Amy, lâcha la longe. Bizarrement, les deux animaux se regardaient, comme si ils se comprenaient. Divine sentit Amy et le shetland poussa d’un coup le vélo sur le sentier. Après 30 minutes d’attente, Le shetland inconnu et la chienne finirent par s’endormir. Une heure et demie plus tard, on entendit la cloche sonnée. Amy se releva en sursaut, pleine de terre sur son pantalon. Elle reprit connaissance.
Qu’est ce qui s’est passée ??! Je suis tombée, mais, mais, où est Divine ?? elle se retourna et découvrit la petite boule de poils enroulée avec le shetland. Ben dis donc les gros pépères, vous avez l’air de vous entendre ! Allez, on reprend la route !
Amy essuya la terre de son pantalon déchiré. Puis, elle remit Divine dans la caisse, la posa, puis pris la longe, et reprit la route. Une fois arrivée, elle entra dans Chestnut Hill, déposa son vélo, lâcha Divine et tenait le shetland, puis frappa :
Il y a quelqu’un ? Je suis Amy Van Camp. La futur palefrenière. J’ai trouvé un shetland sur la route, il est à vous ?
Elle se rendit compte trop tard que sa question était bête. Sur le panneau était écrit :

‘’ Nous n’avons que des chevaux, aucun poney. Les chevaux nous servent pour les concours .’’

Quelqu’un ouvrit la porte à Amy …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiara E. Livingston

Fondatrice Suprême

avatar

Messages : 380
Date d'inscription : 09/04/2009
Localisation : A cheval.


Feuille de personnage
What else ?
:
Argent: 2 998 $
Points:
75/100  (75/100)

MessageSujet: Re: Une arrivée comme un cheveu sur la soupe.   Mer 17 Juin - 18:28

Le paysage défilait devant Madison. La jeune fille était en route pour Chestnut Hill. Attaché derrière la voiture se trouvait Ténébreux. Intérieurement, Mad espéra que son cheval se plairait là-bàs et qu'il s'y habituerais vite. Elle jeta un coup d'oeil par la fenêtre. Champs et forêts bordaient les environs. L'adolescente soupira. Elle était tellement habitué à la ville de New-York ! Avec ses boutiques de luxe, ses boîtes de nuit et j'en passe ... Mais malgré tout, elle était heureuse d'intégrer cette école si prestigieuse. Chestnut Hill ... Elle avait déjà vu des reportages sur l'endroit. On ventait les mérites des chevaux, des cavaliers et des moniteurs. Tous les cavaliers qu'elle avait connu au fil de ses années d'équitation en parlait beaucoup mais aucun n'y avait pris part ... En fin de compte, Madison Hamilton était très fière d'elle et de Ténébreux. Ils avaient réussi, ensemble et c'est ça qui comptait le plus. La jeune fille grimaça. La route était agité par des petites bosses qui là faisait sauté sur son siège. On aurait jamais trouvé ce genre de chemin à New-York !

Mad reprit ses rêveries lorsque la voiture vira à gauche dans un chemin de terre. Sur les côtés s'étendait des hectares et des hectars de prés. Par ci, des chevaux gambadaient gaiement, par là, un petit troupeau broutait. Bref, c'était reposant. Au fur et à mesure qu'ils avançaient dans le haras, les bâtiments se firent plus imposants. Enfin, le véhicule vira à droite et se gara dans un parking. Sans mot dire, Madison ouvrit sa portière et décendit telle une top-model. L'homme qui l'avait conduit ici fit de même - sans sa démarche, bien entendu -. L'homme, plutôt costaud, fit le tour et s'arrêta devant le van dont il détacha la rampe. " Merci " Murmura-t-elle sans même lui lançer un regard. Le conducteur marmonna quelque chose dans sa barbe et Madison se tourna vers lui, ses yeux lançant des éclairs. " Vous feriez mieux d'avoir un autre comportement si vous tenez à la prime que mon père devait vous faire ! " L'homme ne pipa mot et attendit que la jeune fille aille chercher le pur-sang. Elle entra dans le van et passa la longe dans le licol. " Aller mon tout beau, on est arrivé !" Lui chuchota-t-elle. Sur ces mots, elle le fit décendre. Décendu du van, l'animal s'arrêta frémissant. Ses naseaux se dilataient, Ténébreux cherchait à identifier les nouvelles odeurs. Madison lui caressa doucement le museau. Derrière elle, l'homme avait fermé la rampe et était déjà en train de partir.

La jeune fille sourit. C'est bon. Elle y était. Ce n'était pas un rêve mais bien la réalité. Elle était à Chestnut Hill et allait être entrainé par les meilleurs. Elle et son cheval progresserait énormément, ça promettait une année génial. Tenant la longe du bout des doigts, elle dirigea Ténébreux vers les écuries. Comme l'avait confirmé le document qu'elle avait reçu, personne ne serait là pour l'acceuillir. Tant mieux ! Elle aurait le temps de visiter les environs tranquillement. Mad entra dans l'allée des boxs suivit de Ténbéreux. Elle ne tarda pas à apercevoir un box vide avec le nom du pur-sang écrit sur une plaquette en or. Elle ouvrit le loquet et fit entrer son cheval. " Tu verra, tu seras bien ici. " Elle lui défit le licol, lui fit une dernière caresse et ferma le box avant de déposer son licol et sa longe dans la sellerie.

L'héritière sortit de l'allée et remonta un petit chemin où un écriteau avec une flèche indiquait : Bureau. Sans hésitation, Madison poussa la porte du bâtiment et s'engouffra à l'intérieur. Personne. Elle prit le temps d'admirer les coupes et médailles gagnés par le club. Après ça, elle décida de quitter le bureau afin de visiter le reste du haras. Alors qu'elle s'apprêtait à sortir, la porte s'ouvrit et une jeune femme, a peine plus âgée qu'elle, apparut sur le seuil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chestnut-hill.purforum.com
Amy Van Camp

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 16/06/2009


Feuille de personnage
What else ?
:
Argent: 2o ooo $
Points:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Une arrivée comme un cheveu sur la soupe.   Mer 17 Juin - 21:01

Une personne sorta du bureau. C’était une personne un peu plus jeune que Amy, qui avait des cheveux bruns. Elle avait une belle allure, et était très belle. Amy la contempla avec son air émerveillé.
Dis tu saurais ou on trouve les propriétaires ? Puis elle vit l’air ignorant, supérieur de la fille.
Elle répliqua donc :
Non, finalement je vais me débrouiller.
Puis, elle partie. Elle trouva enfin le patron qui signa le papier pour dire qu’elle était palefrenière. Pour le shetland, il contenta de dire qu’il n’était pas au centre, et qu’elle pouvait le garder. Seulement, il lui dit de faire très attention, car, c’est un poney sauvage.
Elle acquiesça dans faible oui. Amy se dirigea vers les boxs. Elle trouva un box assez grand, sans paille, ni eau, ni abreuvoir. Elle attacha la longe en un coup de main par un nœud qu’on lui avait appris, puis, elle fit le box sous le regard de son shetland.
Qu’est ce que tu veux toi ? fit –elle.
Tu cherches des friandises ? Elle sortit de son sac une friandise et le donna.
Tiens, ton nom sera Rikiki !

Le poney acquiesça d’un hennissement enjoué. Rikiki regardait Amy mettre le foin dans le box.
Aller ! Aller vient mon pépère, je te mets au box. J’irai te chercher de l’eau.
Elle défit d’un seul mouvement le nœud est commença a rentré Rikiki.
Aller Bébé ! Tu ne sais pas encore ce que c’est le box hein mon beau !

Le poney mit quelques temps à rentrer au box. Amy défit le licol et sortit du box pour aller chercher de l’eau. Elle alla à la douche remplir le seau d’eau puis, en revenant, une jolie surprise l’attendait.. Rikiki se roulait. Dans ses besoins.
Oh non ! Je viens juste de faire le box. Je le changerai demain, en attendant, un pansage s’annonce.
Elle prit la brosse douce, le bouchon, et l’étrille. Une fois fait elle leva les sabots..
Mon dieu ! Ta fourchette est molle !! Mon pauvre…
1h plus tard, elle rentra Rikiki au box. Elle sortit du box et alla parler au patron de son shetland. Le patron l’écouta :
Je l’ai trouvé en venant ici, je compte le garder. Est-ce possible ?
Oui, tout a fait. Votre travail ici compensera la pension. Vous ne gagnerez que la somme débité du prix de la pension. Ici, vous devez faire les taches que vous trouverez dans le bureau. Les heures sont marquées. Plus de taches faites, mieux sera votre salaire. Suivez moi, je vais vous montrer votre logement.

Amy suivit le directeur vers les appartements du club.
Ici, vous avez votre chambre qui comporte une armoire, un lit, une petite télé et un ordinateur portable. Par là, la salle de bain, qui comporte des toilettes, une petite armoire pour ranger vos produits médicos savon et autre, et une douche.
La cuisine est constituée d’une cuisinière, d’une table, d’un lavabo, et de plusieurs rangements.
Comme vous avez pu le remarqué, ceci est le strict minimum, vous pourrez ajouter ou agrandir votre appartement à votre dose. Sur ce, je vous laisse.

Amy resta quelques temps dans la chambre et parti voir son shetland.
Il avait défoncé la porte et bousculé une fille.
Amy eût juste le temps de pousser son poney vers le box que la jeune femme commença à s’énerver contre Amy ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiara E. Livingston

Fondatrice Suprême

avatar

Messages : 380
Date d'inscription : 09/04/2009
Localisation : A cheval.


Feuille de personnage
What else ?
:
Argent: 2 998 $
Points:
75/100  (75/100)

MessageSujet: Re: Une arrivée comme un cheveu sur la soupe.   Jeu 18 Juin - 19:02

Madison jugea la jeune femme du regard. Cheveux blonds dorés, yeux bruns et pire que tout : Elle avait le pantalon déchiré !! Mad' l'a regarda de son air supérieur habituelle. Une palefrenière ? En tout cas elle l'espèrait, elle ne se voyait pas monter avec ce genre de personnes. Cependant, l'héritière fut asser fière de voir l'air émerveillé de la fille et passa distraitement sa main dans ses cheveux. La jeune fille dit quelques mots et s'éclipsa aussi vite qu'elle était apparu. Avant qu'elle parte, Madison remarqua le petit shetland qu'elle tenait au bout d'une longe. * Pathétique ... * Pensa Madison en levant les yeux au ciel. L'étrange fille était déjà loin lorsque Mad se décida à quitter le bureau.

D'abord, elle se dirigea vers les prés et s'accouda à la barrière. La jeune fille observa un troupeau un peu plus loin. Elle fut émerveillé par ces manifiques chevaux, vivant presque à l'état sauvage sur les nombreux hectares de pature. Rêveuse, elle imaginea Ténébreux gambada parmis eux, cette pensée la fit sourir. Détachant son regard des équidés, Madison scruta le paysage alentour. Un peu plus soin se situait un bâtiment avec une grosse porte et elle se décida à aller voir. Sur le pas de la porte elle hésita mais finit par pousser le locker avant d'apercevoir des tonnes et des tonnes de foins, de paille et autres. La lycéenne soupira. Mais à quoi s'attendait-elle ? Elle parcourut le lieu du regard et se dit que l'endroit était parfait lorsque le besoin était de se retrouver seule et pratique aussi pour les cachettes ... Peut-être, lui serait-ce utile un jour, qui sait ? Sans se presser, elle fit demi-tour et ferma la porte derrière elle.

Un peu en diagonale, à une dizaine de mettre, un chemin serpentait entre des arbres. Mad en déduit donc que c'était un des terrains de balade. Une petite marche ne lui ferait pas de mal après tout. De sa démarche habituelle, Madison suivit la petite route. Le soleil était presque à son zénith et réchauffait son visage halé. L'air sentait bon l'été. Car oui, l'été, les coktails, les piscines approchaient à grand pas. Sa saison préféré ! Autant pour ça que pour monter à cheval ... Le soleil. Elle l'adorait et avait le moral dans les chaussettes lorsque le temps n'était pas au beau fixe. C'est vrai, quoi de mieux que de sentir l'astre solaire caresser sa peau ?

La jeune fille s'assit sur un tronc d'arbre couché et prit le temps d'admirer un peu le paysage. Elle ferma les yeux et respira à fond l'air pur de la nature. Revigorée, elle fit demi-tour et retourna sur ses pas. Madison voulait voir comme Ténébreux se sentait. Si il s'était familiarisé avec l'endroit ou pas. Et puis elle aimait passer du temps avec son cheval, alors que ce soit pour une caresse ou une friandise, elle n'hésitait pas à faire le détour. Alors qu'elle pénétrait dans l'écurie, Madison entendit un hennissement joyeux et le pur-sang passa la tête par la porte de son box et la regarda des ses grands yeux intelligents, les oreilles en avant. Mad s'approcha de lui et lui caressa le chanfrein. Le cheval posa son museau dans ses cheveux et souffla doucement. La jeune fille, heureuse, lui flatta l'encolure. Ténébreux en profita pour plonger son nez dans sa poche. Elle rigola. * Toujours à la recherche de friandises celui-là ! * Pensa-t-elle. De sa poche, elle sortit une carotte qu'elle coupa en deux. Elle lui tendit et Ténébreux la lappa délicatement. " L'autre moitié, c'est pour une prochaine fois " Lui murmura-t-elle.

Tout à coup un énorme bruit, tout proche, troubla le calme habituel des écuries. La lycéenne se retourna juste à temps pour voir le shetland que tenait précédemment la fille qu'elle avait vu au bureau, défoncé la porte de son box avec ses antérieurs. Madison eut le réflexe de se plaqué contre le mur pour éviter le poney fou qui fonça à toute allure vers la porte grand ouverte des écuries. Enervée, elle vit la jeune femme arriver.

- Non mais tu pourrais pas faire attention à ton shetland ? Il m'a foncé dessus ! Ici, c'est pas une garderie pour poney ! Susurra-t-elle rageuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chestnut-hill.purforum.com
Amy Van Camp

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 16/06/2009


Feuille de personnage
What else ?
:
Argent: 2o ooo $
Points:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Une arrivée comme un cheveu sur la soupe.   Ven 19 Juin - 8:09

La jeune fille avait réagie au car de tour.

- Tranquille toi ! Mais rattrapes le !!
Amy appela doucement son poney :
Rikiki !
Le poney fit demi tour vers Amy, comme si il s’avait toujours appelé Rikiki.
-Bon, tu vois bien qu’il était dans son box non ??! Pff … Tu ne sais pas besoin de me relooker, ici tu n’es pas à la ville ! Ta vu comment tu as regardé mon pantalon ? Je ne pense pas ! Tu ne sais pas ma vie, alors, ne dis rien ! Cracha t-elle, rageuse.
Sur ce, Amy rentra Rikiki dans son box, en le refermant à moitié. Il s’était échappé car il se sentait enfermé, peut être que si il n’était fermé qu’a moitié, il se sentira mieux. Il n’avait pas l’habitude, lui qui restait dehors toute la journée.
Amy revint sur ces pas.

-Et la prochaine fois, au lieu de me crier dessus, rattrape le.
D’un geste ample, elle ouvrit le box, sortit Rikiki en liberté et l’emmena au paddock.
-Huum, dans quel paddock va tu aller… Celui-ci ! Celui des poneys propriétaires, il n’y a encore personne et beaucoup d’herbe =)
Elle ouvrit délicatement la poignée du pré et y laissa rentrer Rikiki.
Il renifla avant de commencer à partir au grand galop et de lancer quelques ruades.
Un petit cabré par là, une roulade par ci, une ruade etc …
Amy remonta dans ses souvenirs lointains..

Flash Back

- Milei ! Regarde comment Eddy se roule, on a l’impression qu’il n’aime que ça ! dit Amy
- J’ai vu ça, répondit Milei.
Amy se baissa délicatement en dessous de la barrière du pré pour rejoindre son cheval. Il était couché.
Elle s’allongea sur lui et Eddy fit un hennissement de joie.
Amy se sentait bien, elle était loin de ses problèmes financiers que rencontraient ses parents.
Dans les pattes d’Eddy tout semblait merveilleux.. Tout.

Fin du Flash back
Se qui la fit sortir de ses pensées, c’est la sonnerie du téléphone.
- J’ai un message du Patron, parla Amy.
Elle murmura le message à Rikiki :

« Demain, tu commences à 8h. Sois à l’heure, je n’aime pas les retardataires. Tes missions seront affichées sur le tableau d’accueil du bureau. N’oublie pas d’être correct avec les élèves. Je m’absenterai 1h pour acheter de nouveaux filets aux clubs. Tu auras la surveillance du club, que rien, j’ai bien dit rien, arrive au club. Je ne veux aucun accident.
Patron.»

Je vais aller voir ton box mon bébé, je reviens chuchota Amy.
Au retour, elle vit la jeune fille en train de caresser ton cheval.

-C’est ton cheval ? Et ben dis donc, il n’a pas de chance d’être avec toi !
Et puis garde tes commentaires sur mon shetland veux tu ?!
Je sais c’est pas une garderie pour poneys, mais je l’ai trouvé, seul, en plein milieu de la nature. Moi au moins, j’ai pensé lui faire du bien. Pas comme toi qui me râles dessus, et qui, en plus de ça, l’insulte. De toute façon, ça ne vaut pas la peine de te parler, c’est toi qui ne vaux rien, chics filles des villes, qui ne connais rien aux campagnes. Finit par dire Amy sous l’œil de la jeune fille.
Elle lu sur la pancarte dans son esprit :
‘’ Ténébreux propriétaire = Madison Hamilton ‘’
Elle s’appellait donc Madison Hamilton ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiara E. Livingston

Fondatrice Suprême

avatar

Messages : 380
Date d'inscription : 09/04/2009
Localisation : A cheval.


Feuille de personnage
What else ?
:
Argent: 2 998 $
Points:
75/100  (75/100)

MessageSujet: Re: Une arrivée comme un cheveu sur la soupe.   Ven 19 Juin - 18:13

Madison était bouillonante de rage.

- Tu crois que j'ai que ça à faire ? Je m'en fout de ta vie ! Et aussi quelle idée de ramener un poney sauvage ! Rattrape-le, rattrape-le ! Nan mais laisse lui vivre sa vie un peu ! Tu crois pas qu'il serait plus heureux dans la forêt qu'enfermé dans un box ? La jeune fille rejeta la tête en arrière et lança un regard plein de défi à l'autre fille.

A peine avait-elle terminé sa phrase que la jeune femme s'était glissé dans le box du shetland avant de l'emmener en liberté vers le paddock. Lorsqu'elle fut hors de vue, Mad soupira tristement et se faufila à l'intérieur du box de Ténébreux avant de s'écrouler dans la paille dans un coin de l'habitat. Des disputes, elle en avait l'habitude ! Mais aussi, ce n'était pas de sa faute. Tout le monde la cherchait, elle ne faisait que se défendre après tout ! Enfin c'était du moins ce qu'elle essayait de croire. Ce n'était pas non plus de sa faute si l'autre fille d'écurire ne savait pas s'habiller correctement et que son pantalon était tout déchiré ! La lycéenne se prit la tête entre les mains. A y réfléchir d'un peu plus près, elle n'avait pas vraiment d'amis mais une quantité énorme d'ennemis, et en voilà une de plus à ajouter à sa collection ! Madison aimait se moquer, elle ne se plaignait pas des disputes, ça mettait un peu de piquant à sa vie ... Mais aujourd'hui, ça avait un autre goût. Elle venait d'entrer à Chestnut Hill. Cela commençait bien ! Devait-elle changer de comportement ? Non. D'après elle, sa personnalité était tout à fait convenable pour une fille de sa trempe. C'était les autres qui étaient méchants avec elle. * Ils sont juste jaloux. * Pensa-t-elle pleine d'espoir.

Alors qu'elle était en pleine réflexion, elle sentit son portable dernier cri vibrer dans sa poche. D'un geste expère, elle fouilla dans sa poche, en sortit son portable et consulta le sms qu'elle avait reçut.

Mad, désolé pour le restaurant que je t'avais promis samedi soir, mais j'ai un rendez-vous très important.
Papa.


La jeune fille grommela. Toujours les mêmes excuses ! Et un diner important par là et une conférence par ci ... A force elle aurait dû s'y être habituer mais non. Depuis qu'elle avait son propore appartement c'était aussi simple que ça : Madison ne voyait pu son père. Ah si, elle le voyait. A la télé ! Génial ! Ayant perdu sa mère, du côté de sa famille il n'y avait personne. Côté amix, elle les avait perdu lorsqu'elle avait quitté son ancien lycée et avait déménagé dans les environs. Tout à coup, Madison se sentit très seule, lorsque Ténébreux la regarda et vint poser son bout de nez sur son épaule. " Tu es là, toi ! Et c'est le plus important. " Sur ces mots doux, elle se releva et lui fit un bisous sur le museau. Que serait-elle sans lui ? La réponse était inévitable : rien ! Comme pour désaprouver le pur-sang renacla. Elle lui flatta l'encolure en lui souriant malgré ses sombres pensées.

Madison marcha distraitement dans la paille et rejoint la porte du box, ouverte. Ténébreux, lui, n'aurait même pas essayé de s'échapper. Elle sortit et referma le locket de sécurité. Le cheval passa sa tête par la porte du box et hennit comme s'il lui demandait de ne pas partir. Elle lui caressa le chanfrein lorsque sa première ennemi de l'école d'équitation arriva, lui envoyant des phrases très blessantes à la figure.

- Comment ose-tu dire ça ? Tu ne me connait pas ! Lui jeta-t-elle. Cette fois-ci, c'était la douleur qui perçait son regard.

- Pense ce que tu veux ! Je m'en fiche, j'ai l'habitude !

Sur ces derniers mots, Madison éclata en sanglots et se précipita hors de l'écurie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chestnut-hill.purforum.com
Amy Van Camp

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 16/06/2009


Feuille de personnage
What else ?
:
Argent: 2o ooo $
Points:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Une arrivée comme un cheveu sur la soupe.   Ven 19 Juin - 18:44

Tu n’en sais rien, si il était heureux ! Ou si il l’ai maintenant !

Madison partit éclater en sanglots. Amy venait de se rentre compte de quelque chose. Elle venait de faire pleurer quelqu’un pour la première fois de sa vie. C’était la première, elle qui est si douce n’avait jamais fait pleurer quelqu’un. Après quelques instants, elle réfléchit. Elle se rendit compte qu’elle l’avait blessée. Après tout, elle s’était juste défendue, après toutes les insultes de Mad’… Elle s’étala par terre, près de Ténébreux. Elle se mit à la place de Madison. C’est vrai, Amy avait était blessante, très blessante. Ceci lui rappela quelque chose …
Elle se leva délicatement et se rendit au paddock, pour voir son shetland. Il était couché dans la paille. Amy passa sous le fil électrique et rejoint son shetland.

Alors mon beau, comment ça va, tu te sens bien, ici, seul ?
D’un coup, le shetland se releva brusquement sur Amy. Il lui donna un petit coup d’antérieur.
Amy s’étala par terre. Elle avait mal, mal, très mal. Elle aura un beau chtar.
Rien de grave. Elle se releva, pleine de paille. Tout un coup, elle se rendit compte se qui lui avait fait peur..
Un coup de fusil !
Elle se dépêcha de sortir du pré avec son shetland. C’était le seul au paddock, il était visé. Amy monta sur Rikiki et parti en forêt. Cette balade lui rappela de nombreux souvenirs avec Eddy… Son ancien cheval, qui lui manquait tant ! L’accident se passa la veille de son anniversaire. Ce qui la fit sortir de ses pensées, c’est rikiki qui commençait à trotter. Amy prit son courage et d’un coup de talon, parti au galop, elle tenait la crinière.
Ce qui lui fit peur, c’était un tronc d’arbre qui était couché sur la vallée. D’un coup de saut, Rikiki le sauta sans problème. Puis, un petit quart d’heure après, elle rentra à l’écurie, et remit son shetland au box cette fois, sans oublier de le fermer à moitié.
Puis, elle entendit quelques bruits dans la grange.
Elle sortit Rikiki.
Viens, viens suis moi Bébé .

Elle ouvrit doucement le loquet de la porte. Madison était allongé dans la paille en sanglots.
Ses longs cheveux étaient couchés eux aussi.
Amy entra. Rien ne se passa. Amy avait une envie de s’excuser, même après ce que Madison avait dit sur elle.
Puis elle s’avança doucement avec Rikiki, d’un bond, elle sauta sur la paille. Rikiki fit de même sur la botte d’a côté, et se coucha pour commencer une longue, longue sieste.
Amy s’assit contre le mur.

Tu sais, Mad’. Jm’excuse, j’ai pas était très gentille ok, mais toi non plus. Tu sais, je n’ai pas toujours vécue très bien. J’ai plus de parents, j’fais avec, ils m’manquent mais j'peux rien y faire. Eddy, lui, me manque aussi énormément. Il est mort. C’était mon ancien cheval. On formait une belle équipe ensemble. On gagnait beaucoup de coupes, on allait aux championnats. Mais un jour, il a raté une barre. A cause de moi. Il s’est fracturé la jambe, ça saignait beaucoup. Ce n’était pas du joli joli. Si tu savais comme il me manque … Je m’en veux tellement, si tu savais.. Pour moi, j’ai étais paralysée des jambes pendant à peu près 1 an. Mon nez est parti en vrille. J’ai attendue des années pour qu’il revienne comme il est. Voilà, quoi. C’est ma vie, j’ai pas eu beaucoup d’chance, tu peux comprendre. Toi. Non ?! Tu comprends pourquoi Rikiki est avec moi ? Hein, j’aime les animaux, je l’ai pris. Il n’était à personne. Pas tondu, fourchette molle. Tu vois, j’ai sauté tout à l’heure. On est parti en balade. Il le fallait. On était au pré, il a sursauté, je me suis pris un coup d’antérieur, rien de grave. Sur cette parole, elle fit une grimace.
J’ai galoper en liberté et sauté un tronc d’arbre.
Ca m’a rappelée les longues balades à cru sur le dos d’Eddy.
Voilà, jtai tout dis.. A toi. Jm’excuse encore.

A la fin, elle essuya son œil, une larme pointait son nez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiara E. Livingston

Fondatrice Suprême

avatar

Messages : 380
Date d'inscription : 09/04/2009
Localisation : A cheval.


Feuille de personnage
What else ?
:
Argent: 2 998 $
Points:
75/100  (75/100)

MessageSujet: Re: Une arrivée comme un cheveu sur la soupe.   Dim 21 Juin - 15:55

Madison courait, la main cachant ses yeux humides. Pleurer en public ? Ce n'était pas dans ses habitudes !! Mais l'autre fille avait était tellement blessante ! La lycéenne laissait ses jambes la guider. Elle ne savait pas où aller. D'habitude, elle aurait chercher du réconfort près de Ténébreux, mais avec la jeune femme dans les parages, ce n'était même pas la peine d'y penser. Elle finit donc par se rendre dans la grange. En arrivant ici, elle avait eut le précentiment que cet endroit lui serait utile et elle avait vu juste. Mad' ouvrit le locket et pris soin de fermer derrière elle. La lumière du jour filtrait à travers une petite fenêtre et la jeune fille s'allongea sur le dos, sur un ballot de paille, les larmes ruisselant sur ses paumettes.

Madison sentit son portable dans sa poche et se rappela qu'elle n'avait pas répondu à son père. Elle le sortit de sa poche et alla dans la boite d'envois.

J'ai l'habitude.
Mad'


Elle sélectionna son numéro dans le répertoire et envoya le sms. La jeune fille rangea son téléphone portable et continua de pleurer. Tout à coup, la pénombre se fit moins sombre et la porte de la grange fut poussée délicatement. Sa première énnemie émergea du dehors et Mad' ne lui lança même pas un regard. Sans mot dire, la jeune femme vint s'asseoir en face d'elle, adossée au mur. Mad' fixa le plafond et la fille parla. En écoutant ce qu'elle disait, l'héritière se redressa et s'assit les jambes croisées.

- Dans ce cas, je m'excuse aussi. J'ai pas été très sympa non plus et je l'ai bien cherché. Mais c'est mas personnalité, je n'y peut rien. J'ai été élevé comme ça, tu voix. Dans des écoles de riches, comme moi. On m'a apprit à dénigré les moins riches et à assumer de l'être plus. Moi aussi on pourrait croire, que j'ai une belle vie, que j'ai tout pour moi. Mais il n'y a pas que du vrai là-dedans. Ma mère m'a abandonné et mon père m'a toujours menti. Il m'a toujours dit qu'elle était morte dans un accident de voiture, ce qui est totalement faux. Mon père, lui, n'ai jamais là non plus à cause de son boulot ! Je vis seule. Tout ce que j'ai, c'est Ténébreux. Alors quand tu m'a dis ... Les larmes recommençaient à étinceller au coin des ses yeux. Plein de noir entourait son regard, le maquillage avait bel et bien coulé. Quand tu m'a dis, qu'il n'avait pas de chance d'être avec moi et tout le reste, ça m'a profondément blessée. Car malgré les apparences, je m'occuppe de Ténébreux. Comme tous les cavaliers je le brosse, il m'arrive même de dormir dans le box avec lui. Je suis riche mais je ne veux pas laisser les palefreniers faire le boulot à ma place. Je veux avoir un lien spécial avec mon cheval ...

Elle inspira à fond. C'était rare qu'elle s'excuse.

- Désolé aussi de t'avoir dévisager, mais j'avoue que ça m'a un peu choqué sur le coup. Finit-elle avec un sourire. Et ne te rend pas responsable de la mort d'Eddy, c'était le destin et tu n'aurais pas pu y changer quelque chose.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chestnut-hill.purforum.com
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une arrivée comme un cheveu sur la soupe.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une arrivée comme un cheveu sur la soupe.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chestnut Hill :: •• Les écuries Chestnut Hill :: Le bureau-